L’authenticité et la passion pour un produit
de
qualité supérieure

Les produits Dinoabbo sont caractérisés par le grand soin apporté à toutes les étapes du processus de réalisation, de la production à la transformation et au conditionnement, ainsi que par l’engagement de l’entreprise en faveur de l’environnement.
Le moulin fonctionne à l’énergie verte grâce à un système photovoltaïque qui produit plus de 50 % de l’énergie utilisée.
En outre, les déchets de transformation, le marc et la poudre, sont utilisés pour le chauffage.
Nos produits sont nés de notre engagement constant à garantir aux consommateurs les plus hauts niveaux de qualité.

LA RÉCOLTE DES OLIVES

Dans toute la région d’Imperia, et donc aussi dans la commune de Lucinasco, en raison du terrain vallonné et souvent escarpé, les oliviers sont disposés en terrasses typiques appelées « fasce » (petites bandes de terre soutenues par des murs en pierre sèche). Les olives, de la variété Taggiasca, la seule de la région, sont récoltées pendant la période hivernale (de mi-octobre à fin mars) selon la procédure suivante.

Des filets sont étendus sous les oliviers et, à l’aide d’un bâton de châtaignier, « a trappa », les branches sont battues à plusieurs reprises pour faire tomber les olives : cette opération appelée « bacchiatura » est la seule façon de récolter en Ligurie, car la rugosité du terrain ne permet pas la mécanisation.

Ensuite, après avoir enlevé les brindilles et les feuilles des fruits (opération effectuée avec le « défoliateur » et autrefois avec la « chitarra »), les olives sont mesurées (en « quarts », unité de mesure qui, par convention, correspond à 12,5 kg), placées dans des caisses ou des sacs et transportées au moulin, où elles n’attendront qu’une nuit avant d’être pressées (une attente plus longue entraînerait un réchauffement des olives elles-mêmes et une baisse de leur qualité).

LE BROYAGE

Dans le « tas », constitué d’une base en granit sur laquelle tournent deux meules en pierre noire « colombina » (calcaire local), on verse environ 400 kg d’olives, qui sont broyées pendant environ 60 minutes (le temps est toutefois décidé en fonction du degré de maturité des olives et de la consistance de la pâte obtenue). Au terme de cette phase de traitement, la pâte est descendue dans un récipient spécial, appelé « doseur », qui permet de remplir les « Scourtins » (cages en fibre de nylon, de forme circulaire et creuses à l’intérieur) avec la pâte. Les scourtins sont à leur tour empilés les uns sur les autres sur un chariot mobile jusqu’à ce qu’il y en ait une trentaine ; à partir de ce moment, les processus qui mèneront à la naissance de l’huile d’olive Taggiasca vierge extra commencent.